Rapport sur le travail dans le domaine de la protection de la vie en 2011 dans le Diocèse de Moukatchevo

Les publicités

Maintenant, grâce à nos expériences,  nous savons déjà que la cause principale de grand nombre d’avortements en Transcarpathie est l’absence de connaissances. Comme dans l’année dernière, cette année aussi Dieu a sauvé beaucoup de vies (et d’âmes), car grâce aux affiches plusieurs femmes ont décidé de donner naissance à leur bébé. Nous avons entendu qu’un sondage cherchait la réponse sur la question suivante: pourquoi à Oujgorode le nombre d’avortements a baissé pendant une année à 55%, pourquoi les mères ont décidé de donner naissance à leur enfant. Le résultat de la recherche était suivant: la cause sont les affiches. Pourtant nous savons que la cause principale sont les prières et les victimes offertes des fidèles du diocèse. Nous supposons ( et nous avons reçu des nouvelles qui prouvent ça) qu’une diminution similaire de nombre d’avortements est observée dans les autres villes de la Transcarpathie où nous avons installés des affiches. C’est pourquoi nous voulons installer des affiches dans des autres villes et villages, mais c’est très cher. Nous demandons des fidèles généreuses de donner un soutien financière.

Les retraites

Cette année nous avons eu de nouveau deux retraites pour les femmes qui ont subi l’avortement. La devise de retraite était: „N’aies pas peure, je ne te condamne pas non plus”. Peut-être nous en aurons un en decembre. L’année prochaine nous voulons organiser plusieurs retraites, parce qu’il  y a de plus en plus femmes qui veulent venir chez nous. Nous sommes aussi heureux de voir les guérissons des âmes qui sont en général durables. Plus tard plusieurs femmes racontaient que leur vie s’est changée, et leur relation avec Dieu est devenue plus forte. Plusieurs conversions prouvent que c’est une partie très importante de l’évangélisation. Il serait bon de la commencer dans les autres villes.
Nous avons organisé une formation de deux jours pour ceux qui veut nous aider dans ce travail, car il y a beaucoup de travaux, mais il y a peu de volontaires.
8 membres de „Movimento per la vita” sont venus de l’Italie pour parler de leur travail. A la formation il y avaient 22 participants de différents coins de la Transcarpathie.
Depuis ce temps-là à Beregovo et Tchop on a fait un petit groupe de volontaires, et dans autres villes il y en a quelques.
Cette année nous avons de nouveau organisé Cortège de vie. Les évêques et les prêtres de toutes les confessions chrétiennes de la ville de Moukatchevo avec leurs fidèles étaient présents au cortège qui menait vers la Clinique de Gynécologie. Là-bas les évêques ont béni la première pierre de momument des victimes de l’avortement. Cette bénédiction a eu lieu à l’initiative de la mairie. Le soir dans le centre de la ville un célèbre chanteur de pop a donné un concert, pendant lequel il parlait de l’effet négatif de l’avortement.

            Bureau, conférences etc.

            Grâce à la générosité de notre évêque nous avons reçu un bureau derrière l’église à Moukatchevo. Nous devons le renouveler. Si le bureau sera prêt nous pouvons parler personnellement avec les femmes et là organiser notre travail. Près des consultations pour les femmes enceinte qui sont dans une situation difficile, pour les femmes qui souffre du syndrome post-abortif  nous voulons donner des consultations gratuites quant à planification familiale naturelle, grossesse et l'allaitement, alcoolisme dans le famille et autres problèmes.
La plupart de notre travail n’est pas spectaculaire. Nous avons fait beaucoup de consultations dans les écoles où on nous a accueilli avec plaisir, car personne ne parle aux étudiants de comportement sexuel responsable, de la fertilité, de l’avortement. Nous avons participé aux différentes rencontres religieuses et non-religieuses. Nous avons écrit beaucoup d’articles, nous avons parlé plusieurs fois d’avortement et de pureté dans la télévision et radio.
Nous avons passé  beaucoup de temps en donnant les conseils par téléphone grâce auxquels beaucoup de bébés sont nés, et plusieurs femmes ont reçu aide dans une situation difficile.
Nous continuons à nous former et former les collègues potentiels. Nous accordons une grande importance à ce que tout le travail doit être guider par Dieu. Nour prions pour ça chaque semaine avec les collègues. Nous remercions tous les prières et victimes. C’est une base certaine sur laquelle nous pouvons „construire notre bâtiment”. Bien que nous faisons la partie visible de travail, le travail invisible – la prière est plus importante. Ceux qui priaient cette année pour notre travail ont le droit à être nommés sauveurs de vie, car beaucoup de bébés étaient sauvés grâce à leur prière!

Nous contacter

Pour participer à la retraite pour les femmes qui ont subi l’avortement (ou dont l’enfant est mort) , ou pour parler personnellement avec nous il faut nous contacter:

En hongrois: Popovicsné Palojtay Márta
Tel: 0 96 7800 826, email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

En ukrainien: Vira Fediva: 050-1717131,
email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

On peut écrire une lettre à l’episcopat.
 
Stats
Affiche le nombre de clics des articles : 99714
Diocèse Catholique Romain de Munkacs
Qui est en ligne
Nous avons 3 invités en ligne